Jarretière

La Jarretière, curieuse et intemporelle lingerie

Le terme lui-même fait naître plusieurs tableaux de référence dans l’imaginaire collectif. La jarretière, un si petit morceau de tissu, a traversé au fil des siècles des aventures improbables, qui ont marqué de leur empreinte les coutumes et la conscience collective de notre temps. Ce ruban est aussi bien un accessoire de lingerie de mariage, atout pratique à utiliser au quotidien, ou bien source de sensualité au sein du couple. Découvrez en quoi la jarretière confirme la légitimité de sa place sur les jambes de femmes.

Qu’est-ce que la jarretière ?

La jarretière est un accessoire appartenant à la panoplie de la lingerie, qui se porte au dessus du genou, à la base de la cuisse. Ce petit vêtement est composé d’un support de base élastique, permettant d’assurer un maintien assuré sur la jambe, même en déplacement. Cet élastique est recouvert, de façon esthétique, de tissus soyeux, de dentelles, de rubans, de bijoux ou d’autres éléments destinés souligner son caractère délicat et sensuel.

De nos jours, la jarretière se décline sous plusieurs formes, et s’impose dans plusieurs usages. Les hommes comme les femmes, auront l’occasion de rencontrer cet accessoire mystérieux à plusieurs reprise au cours de leur vie. Vous êtes sur le point de vous marier ? Assurez-vous de ne pas oublier cet élément incontournable de la noce. Vous souhaitez exprimer avec plus d’authenticité la sensualité qui vous anime ? C’est un allié surprenant qui mettra votre silhouette en valeur.

Les origines et évolutions de la jarretière

Une naissance insufflée par la nécessité

Les origines de la jarretière semblent s’inscrire dans le cours de l’Histoire, à partir du XII ème siècle. Dans son aspect et son utilité originels, la jarretière était une simple bande de tissus, nouée au dessus du genoux, au niveau du jarret, un positionnement qui lui donna son nom. Cet accessoire improvisé, et rapidement popularisé, servait alors à maintenir les bas de chausse, les ancêtres de nos chaussettes et bas.

Les bas de chausse étaient une paire de vêtements mixtes, qui montaient jusqu’aux cuisses. Afin de les maintenir correctement en place au cours de la journée, la jarretière fut imaginée, pour éviter que les bas ne glissent et tombent sur les chevilles. Les hommes comme les femmes utilisaient alors la jarretière pour s’habiller au quotidien.

De la pratique au jeu, il n’y a qu’un bas

Peu à peu, au fil des évolutions des habitudes vestimentaires et des modes, la jarretière se réserve de plus en plus à la gente féminine. C’est à partir du XV ème siècle que la dimension sensuelle de la jarretière se développe. Le rôle pratique de cet accessoire de lingerie se perd peu à peu, et son aspect évolue, faisant preuve de toujours plus d’élégance et de délicatesse.

C’est à la même époque que la jarretière devient le point central d’un jeu durant la cérémonie de la noce, au cours duquel le jeune marié la retire de la jambe de son épouse en fin de festivités. De nos jours, plusieurs traditions incluant la jarretière perdurent, mais son port reste très limité aux cérémonies de mariage.

La curieuse histoire de l’Ordre de la Jarretière

Cette très humble et mystérieuse pièce de tissu est à l’origine d’une anecdote historique aussi improbable que poétique. Pour découvrir cette histoire singulière, il nous faut remonter au XIV ème siècle, alors que la guerre de Cent Ans faisait rage entre la France et l’Angleterre. Lors d’un bal dansant donné à Calais, le 23 avril 1348, le roi Edouard III dansait avec sa maîtresse, la comtesse de Salisbury.

Alors que les deux amants évoluaient avec grâce, la comtesse fit par mégarde tomber sa jarretière. Sans perdre de son assurance, le roi s’agenouillât pour ramasser le précieux tissu, alors que l’assistance, devant cette vision improbable, riait et se moquait de l’initiative du seigneur. Et ce fut avec la même aisance et un charisme inébranlable qu’Edouard prononça les mots désormais légendaires : « Honi soit qui mal y pense. Ceux qui rient aujourd’hui seront honorés d’en porter une semblable, car ce ruban sera mis en tel honneur que les railleurs eux-mêmes le chercheront avec empressement ».

Sur ces paroles, l’Ordre de la Jarretière vint le jour, rassemblant des chevaliers appelés « compagnons ». Aujourd’hui encore, l’Ordre comprend moins d’une trentaine de membres de la monarchie et de la noblesse britanniques.

L’emblème de cet Ordre de chevalerie porte la devise « Honi soit qui mal y pense ».

Les traditions autour de la jarretière

Au Moyen-Âge, la jarretière était déjà au cœur d’une tradition naissante, qui fut ensuite transmise à travers le temps, et qui connut quelques évolutions selon les époques. La toute première fois que la jarretière incarnait un aspect incontournable de la cérémonie de mariage, le jeu avait pour règle que les jeunes hommes invités à une noce devaient tenter de retirer le ruban de la jambe de la mariée. Parvenir à obtenir la précieuse pièce de tissu était un symbole de chance. La fin de la cérémonie marquait le départ des jeunes mariés pour leur nuit de noces, et le jeune marié retirait alors la jarretière de la jambe de son épouse, geste symbolisant la défloration.

Aujourd’hui, une autre tradition a été transmise au fil des générations, et qui semble revenir au goût du jour durant les cérémonies de mariage. Cette tradition se présente comme un jeu, qui va également permettre aux jeunes mariés de recevoir une cagnotte de la part de leurs invités. En effet, la participation financière à un mariage est un geste profondément ancré dans les mœurs, à travers le monde, et ce, quelle que soit la religion de la famille.

Dans le jeu de la jarretière, deux équipes sont formées : les femmes d’un côté, et les hommes de l’autre. La mariée devra placer sa jarretière très haut sur la cuisse. C’est alors que le moment des enchères commence. Les hommes devront donner des enchères pour que la mariée lève sa robe de plus en plus haut, jusqu’à dévoiler le ruban. Les femmes, elles, vont donner des enchères, pour que la mariée baisse sa robe.

Si un homme remporte l’enchère, il aura le privilège de pouvoir retirer la jarretière de la mariée avec  les dents. Si ce sont les femmes qui gagnent, la mariée ne se dévoilera pas, et conservera son ruban. Cette tradition, grâce aux enchères, est souvent utilisée par les jeunes mariés pour financer leur voyage de noces. Plus il y a d’invités à la fête, plus les cagnottes pourront grimper.

Une variante plus répandue de cette tradition est très souvent jouée durant les cérémonies de mariage. Au cours de la cérémonie dansante, la place de la piste est laissée aux deux jeunes mariés. La mariée est assise sur une chaise, et le marié, les yeux bandés par ses amis, devra retirer la jarretière de son épouse avec les dents.

La jarretière dans les tiroirs de lingerie actuels

De nos jours, l’usage de la jarretière en tant que support aux bas est totalement tombé en désuétude, et cet accessoire n’est plus porté par paire. Si la tradition du jeu de la jarretière revient sur le devant de la scène depuis quelques années, le ruban demeure un vêtement porté exclusivement durant les cérémonies de mariage.

Cependant, les femmes désireuses d’exprimer leur sensualité redonnent à la jarretière sa place dans leur panoplie de lingerie fine. Les créateurs couturiers, attachés à la dentelle et à la délicatesse de ce fameux ruban, s’imposent comme des irréductibles, qui s’efforce -avec réussite- de redonner à la jarretière une place dans les boutiques de lingerie et sur les jambes des femmes.

De nos jours, nous pouvons alors voir apparaître des jarretières de « tous les jours », qui ne sont plus réservées à la cérémonie de mariage, mais font partie intégrante des ensembles de bas et de sous-vêtements féminins.

La jarretière pour homme, oui, ça existe !

Alors que la jarretière originelle avait pour rôle de maintenir les bas de chausses, et était portée aussi par les hommes que par les femmes, il apparaît pour beaucoup de personnes que c’est aujourd’hui un accessoire exclusivement féminin. Cependant, détrompez-vous : la jarretière peut tout à fait être portée par les hommes, et leur apporter une allure résolument masculine.

En effet, la jarretière pour homme moderne est un accessoire qui permet de maintenir une chemise de façon ferme, et suffisamment tendue pour empêcher qu’elle ne ressorte de votre pantalon, et va également éviter les plissures disgracieuses. Cet accessoire pour homme se présente sous la forme d’une sangle élastique, que vous allez ajuster sur votre cuisse de façon à la maintenir en place tout au long de la journée, sans pour autant vous couper la circulation. Sur cette sangle, deux ou trois bandes élastiques réglables munies de pinces, vont alors saisir fermement le bas de votre chemise.

Ainsi, une fois les sangles de votre jarretière bien ajustées, vous pourrez enfiler un pantalon, et afficher une apparence soignée en toutes circonstances : votre chemise est rentrée, ni trop tendue, ni trop lâchement ondulé. Vous ne risquez pas d’avoir au cours de la journée, une partie de votre chemise qui va ressortir de façon négligée de votre pantalon, et pourrez adopter une attitude confiante grâce à votre apparence distinguée.

Un autre modèle de jarretière pour homme existe : celui permettant de maintenir les chaussettes de façon confortablement tendue. Cette jarretière-ci se porte sur les mollets, et le principe reste le même, car vous disposez de sangles élastiques et réglables, se terminant à leur extrémité par une pince. Ajustez donc la sangle de contour à votre mollet, de façon à maintenir la jarretière en place, sans trop serrer, ce qui vous couperait la circulation sanguine. Attachez ensuite vos chaussettes aux petites pinces, et vous pourrez alors marcher tout au long de la journée, sans risquer de voir vos chaussettes vous tomber sur les chevilles.

Pourquoi s’offrir une jarretière ?

Pour votre mariage

Bien entendu, si la date de votre mariage approche, ce sera l’occasion de vous adonner à quelques jeux amusants, dont celui de la jarretière. Les jarretières de mariage sont déclinées sous une multitude de modèles différents, tous aussi élégants les uns que les autres.

Vous aurez l’embarras du choix devant les pièces de tissu délicat cousues avec soin dans des étoffes précieuses. Vous pourrez parcourir des catalogues vastes de jarretières de mariages, ornées de rubans, de nœuds, de bijoux et de dentelles, motifs, perles et couleurs poétiques.

Pour sublimer votre sensualité

La lingerie est l’un des meilleurs alliés des femmes qui souhaitent exprimer leur sensualité. Les tissus délicats, les dentelles, les effets de transparences et les motifs forment un ensemble qui ponctue votre silhouette de mystère, tout en soulignant les courbes et la douceur de votre peau. Les jambes sont des parties extrêmement élégantes et sexy du corps, alors, n’hésitez pas à jouer sur leur longueur, leur douceur et leurs mouvements lascifs pour éveiller l’intérêt de votre partenaire.

Alors que les bas sont encore largement utilisés à des fins pratiques, ils gagnent de plus en plus de place dans le paysage érotique, notamment grâce au retour de la mode pin-up et des nouvelles créations élaborées ces dernières années. La jarretière viendra se poser en haut de l’un de vos bas, et créera à coup sûr un effet de surprise stimulant sur votre amant.

Vous pouvez trouver avec de plus en plus de facilité des jarretières érotiques, destinées à apporter de la sensualité à votre vie amoureuse, en dehors de tout contexte de mariage. Pourquoi opter pour une jarretière ? Car c’est un accessoire à la fois extrêmement sensuel, mais il est aussi original et surprenant. En effet, lorsque une femme souhaite attirer l’attention de son compagnon, les sous-vêtements traditionnels sont souvent ses premières options. Si les soutiens-gorge, strings et shorty en dentelle peuvent être très attrayants, la jarretière se démarque par son aspect inattendu.

De plus, la tradition bien connue du jeu de la jarretière, durant lequel le marié doit retirer la jarretière de son épouse avec les dents, peut apporter de l’inspiration à un couple souhaitant remettre un peu de piment dans sa vie intime. Faites le test lors de votre prochaine soirée en amoureux : l’effet érotique sur votre compagnon sera inévitable.

Messieurs, pour soigner votre allure masculine

Comme nous l’avons vu précédemment, la jarretière pour homme est un accessoire qui permet de vous assurer une apparence soignée, confortable, et réaffirmant votre virilité. Le geste de remettre sa chemise dans votre pantalon est un réflexe qui vous fait perdre en crédibilité virile : c’est un aveu de manque de distinction flagrant. En vous munissant de jarretières masculines, vous allez pouvoir multiplier l’effet d’élégance exprimé par une chemise ajustée.

Par ailleurs, les jarretières de mollets pour homme sont des accessoires qui vous assurent un confort maximal tout au long de la journée. Certes, la jarretière soutenant vos chaussettes n’aura aucun effet visuel de l’extérieur. Les autres personnes ne se rendront pas compte du changement adopté dans vos habitudes d’habillement.

En revanche, ne pas porter de jarretières de chaussettes risque de se voir de façon évidente par toutes les personnes qui vous entourent : imaginez que l’une de vos chaussettes tombe sur votre cheville, et commence à glisser sous votre pied… Allez-vous pouvoir continuer à marcher confortablement, et avec confiance ? Seriez-vous capable de conserver une démarche assurée et avenante ? Certainement pas ! Et le summum du grotesque et de votre ridicule serait de devoir remettre votre chaussette en place sous le regard des autres.

Le bas jarretière, une fusion sexy et pratique

Le bas-jarretière est, comme son nom le sous-entend, élaboré à mi-chemin entre la jarretière et le bas. Les bas modernes sont composés de fibres confortables, élastique, et permettant un maintient ferme sur vos jambes, même lorsque vous marchez, croisez les jambes, montez les escaliers… Afin de combiner les aspects pratiques des bas avec la dimension sensuelle et irrésistible de la jarretière, la bas-jarretière est un type de sous-vêtements qu’il est judicieux de considérer.

En effet, les bas arborent souvent des motifs simplistes, et sont limités en terme de sensualité. Les bas-jarretières, eux, sont caractérisés par leur bande supérieure : dessinée avec un souci esthétique poussé. Les motifs sont détaillés et attrayants, les jeux de transparence sont développés, et créent un effet de relief captivant. Certains modèles de bas-jarretelle sont couronnés par une bande supérieure, mise en forme par des dentelles, des perles et autres bijoux, des rubans, des jeux de textures et de couleurs.

En vous munissant de bas-jarretière, vous aurez sur vous une paire d’accessoires à la fois extrêmement sensuels, tout en restant parfaitement pratique, discret et confortable à porter sous vos vêtements.

La jarretière est un accessoire emblématique, qui a marqué l’Histoire, et s’est imposé comme l’un des symboles incontournables de la tradition du mariage. Alors que son usage semblait perdre l’intérêt des femmes en dehors du cadre matrimonial, la jarretière n’a pas dit son dernier mot, et fait son grand retour dans le paysage érotique moderne.